Anis Fariji

Post-doctorant

Anis Fariji est docteur en musicologie. Il est actuellement chercheur post-doctoral menant des recherches ethnomusicologiques sur les formes vocales de l’islam au Maroc.
Dans sa thèse de doctorat intitulée « La tradition musicale au prisme critique de la contemporanéité » (janvier 2017), préparée sous la direction de Jean Paul Olive (Musidanse – Paris 8) et de Jean Lambert (Paris Nanterre – Lesc-Crem), il a étudié les formes de résurgence d’éléments issus des musiques de tradition orale du monde arabe dans la composition écrite contemporaine. La structure mélodique de la cantillation religieuse étant particulièrement saisie et intégrée dans le corpus musical analysé, il s’est employé à l’étudier de plus près en préparant un Master en ethnomusicologie, soutenu en 2015 à l’Université Paris Nanterre. Ce travail l’a amené à ouvrir des enquêtes de terrain sur les formes des récitations religieuses au Maroc, notamment celles du Coran.
Il poursuit actuellement ses recherches sur les formes vocales dans la pratique religieuse au Maroc en tant que post-doctorant financé par le programme ANR ILM « L’enseignement de l’islam au Maroc : islamologie et sciences sociales », programme porté par Sabrina Mervin et dont il est chargé de coordination. Combinant approches esthétique et anthropologique, et s’appuyant sur des enquêtes de terrain de longue durée, ses recherches dans ce domaine s’attachent à analyser les corrélations entre la forme sonore des vocalisations religieuses et la portée anthropologique des textes récitées, en premier lieu l’ampleur du phénomène de la mémorisation du Coran.

Share This: