Marion Robinaud

Marion Robinaud est docteure en anthropologie sociale et ethnologie. Elle rejoint le CéSor avec un contrat post-doctoral du LabEx HaStec pour un projet intitulé « Les pensionnats indiens au Canada. Les religieuses et la transmission des savoirs pour l’assimilation des autochtones ».

Ses recherches doctorales concernaient les phénomènes d’adaptation réciproque dans le contexte interculturel des missions féminines catholiques en Amérique du Nord autochtone et contribuaient à l’étude des mémoires et des congrégations féminines en cette aire culturelle. Ses réflexions ouvrent sur des sujets variés, tels que la construction culturelle du féminin, les transferts culturels, ou encore les pratiques religieuses et l’identité contemporaine des Amérindiens. Ce travail de thèse a été publié en 2020 aux Presses universitaires de Rennes, avec le soutien de l’Institut des Amériques : Religieuses et Amérindiens. Anthropologie d’une rencontre dans l’Ouest canadien.
Au sein du CéSor, elle poursuit ses recherches au sujet des mémoires des missions féminines canadiennes en étudiant le rôle de ces femmes dans les écoles pensionnats autochtones. Le projet, focalisé sur la circulation des savoirs dans ces établissements, propose une anthropologie des savoirs transmis par les religieuses dans un contexte d’assimilation des populations mis en œuvre par le gouvernement et l’Église. Portant un regard nouveau sur le thème des pensionnats autochtones, cette étude permet de poursuivre l’exploration de la situation de rencontre entre la culture eurocanadienne et les cultures nord-Amérindiennes au XXe siècle à travers les mémoires féminines de missions.

Share This: