Les débats du CéSor

Mercredi 15 mars (au lieu du 7 février)

16h-18h

Autour de l’ouvrage :

Des morts en guerre. Rétention des corps et figures du martyr en Palestine.

de Stéphanie Latte Abdallah (CNRS-CéSor/EHESS)


Discutantes :

Véronique Bontemps (CNRS-IRIS/EHESS)

Emma Aubin-Boltanski (CNRS-CéSor/EHESS)

Les débats auront lieu au
Campus Condorcet – Bâtiment nord salle 3.OO1 au 3e étage.

Le lien de connexion sera envoyé le matin du débat

Depuis les années 1960, des défunts palestiniens disparaissent, sont sommairement enterrés dans les « cimetières des nombres » ou gardés à la morgue. Ces morts sont des fedayin, des martyrs – hommes ou, plus rarement, femmes – ayant conduit des attentats, ou des personnes tuées par erreur. Leur détention post-mortem et leur retour en terre relèvent d’une économie de l’inimitié, guerrière, et d’une extension sans fin d’une toile carcérale sur les Territoires palestiniens. Leur mobilité, les lieux d’ensevelissement, les traces qu’ils laissent dans l’espace public sont autant de marqueurs frontaliers.

Cet ouvrage aborde les mobilisations politiques, celles de la société civile et des familles, pour retrouver ces dépouilles, à partir d’une enquête ethnographique, de documents d’archives et d’écrits de proches de ces défunts. Il analyse les transformations de la figure sociale et politique du martyr, mais aussi les relations personnelles, genrées et émotionnelles entretenues avec les morts. Il interroge la nécro-violence, la catégorie de la victime et la légitimité des affects dans une histoire conflictuelle inachevée.

Stéphanie Latte Abdallah est historienne, politiste et anthropologue, chercheure au CNRS (CERI-SciencesPo), spécialiste du Moyen-Orient. Elle est notamment l’auteure de Femmes réfugiées palestiniennes (PUF, 2006), La toile carcérale. Une histoire de l’enfermement en Palestine (Bayard, 2021) et  A History of Confinement in Palestine: The Prison Web (Palgrave Macmillan, 2022).

Inscription (présentiel/distanciel) au débat du 7 février 2023

Share This: